Blanchiment dentaire à Marseille

Dans le top 3 des soins esthétiques dentaires les plus demandés à Marseille, on retrouve toujours le blanchiment dentaire. Malgré la concurrence des kits de blanchiment et des bars à sourire, le blanchiment dentaire en cabinet dentaire reste prisé par une clientèle exigeante désirant des soins de qualité et sans danger pour la santé.

Le principe du blanchiment dentaire

Les gels vendus dans le commerce en vente libre sont à faibles dosages (0.1%) et ne donnent que des résultats mitigés et lents. Pour gagner jusqu’à une ou deux teintes le plus rapidement possible, il faut un traitement spécifique chez le chirurgien-dentiste. Grâce à son expertise, il maîtrise le temps de pose et la quantité de gel à appliquer. Il prend les précautions nécessaires afin que le traitement soit efficace et sans danger. Afin de respecter les normes imposées, il ne doit utiliser qu’un produit concentré à 6%.

Technique destinée à éclaircir les dents, le blanchiment dentaire ne doit jamais être réalisé en dehors la supervision d’un dentiste agréé. En effet, l’application du fameux gel à base de peroxyde d’hydrogène ou eau oxygénée à trop forte dose peut être dangereuse pour la santé. Une utilisation libre de ce produit peut entraîner des lésions irréversibles comme l’altération de l’émail, l’irritation des gencives et des muqueuses, l’hypersensibilité dentaire. De plus, l’application du gel doit suivre un protocole strict que seul un praticien formé et expérimenté peut réaliser.

Le déroulement du blanchiment dentaire

blanchiment-dentaire-marseilleUn examen approfondi des dents en amont est indispensable, car une carie ou une pulpe trop vulnérable et endommagée peut facilement laisser pénétrer le produit et causer une rage de dents très douloureuse. Le dentiste s’assure que le patient répond à toutes les conditions d’utilisation des produits d’éclaircissements et qu’aucune contre-indication n’est à signaler.

Une supervision du blanchiment est aussi nécessaire afin de déterminer la couleur d’origine de la dent et donc la durée du traitement. En tant que professionnel du blanchiment, le cabinet dentaire doit garantir le respect de la procédure. Ainsi, cette consultation au préalable permet au dentiste professionnel de décider de la nécessité de pratiquer un nettoyage et un détartrage avant de procéder au blanchiment. C’est également le chirurgien-dentiste qui décide de l’arrêt immédiat du traitement en cas d’apparition de symptômes indésirables.

Deux à trois séances sont indispensables pour réaliser un éclaircissement sur les dents vitales. Pour appliquer le gel, le dentiste doit utiliser des gouttières sur mesure fabriquées à partir d’un moulage de la mâchoire. Cette technique a l’avantage d’épargner les bridges, les implants et les dents cariées. Il faut environ une semaine pour terminer les gouttières personnalisées.

Dans le cadre d’un blanchiment au fauteuil, le praticien réalise le coulage du gel blanchissant durant la seconde séance et le patient repart chez lui avec des gouttières thermoformées. Il doit les garder plusieurs heures après l’intervention ou seulement 1h30 en cas d’exposition à la lumière LED ou au laser. Un troisième rendez-vous chez le dentiste est nécessaire pour faire un contrôle.

Le blanchiment en ambulatoire est de plus en plus pratiqué à Marseille. Plus rapide et moins contraignant, il permet au patient de récupérer ses gouttières et son gel chez le dentiste puis de l’appliquer quotidiennement 15 à 60 min voire toute la nuit pendant deux semaines. Le chirurgien-dentiste doit procéder ensuite à un contrôle.

Que se passe-t-il pendant le traitement de blanchiment ?

L’action photochimique provoquée par le contact du peroxyde avec l’émail permet de retirer plus que de simples tâches de café ou de cigarettes. Grâce à l’utilisation de ce gel éclaircissant, le patient peut rapidement avoir des dents plus blanches. Le blanchiment en cabinet dentaire permet de gagner entre 2 à 7 teintes sauf sur les couronnes artificielles, les prothèses partielles et complètes en céramique ou en résine composite.

Il faut cependant être réaliste, car le blanchiment des dents peut être décevant pour certaines personnes d’un point de vue esthétique. Il se peut effectivement que l’objectif du traitement ne soit pas atteint.

Un dentiste honnête refusera un blanchiment sur une personne qui fume ou qui prend des traitements à base de tétracycline en continu. Le blanchiment n’est pas toujours un traitement efficace d’autant plus que la couleur naturelle des dents n’est pas blanche, mais auburn, brun-rougeâtre, grisâtre ou jaunâtre.

La blancheur des dents n’est pas éternelle. La durée d’un blanchiment est de 6 à 12 mois en moyenne en fonction de l’hygiène de vie et dentaire du patient. Un retour chez le dentiste est donc indispensable pour garder des dents blanches.

Le cabinet ne recommande pas une utilisation prolongée du produit blanchissant. Le recours au blanchiment ne doit pas se faire plus de deux fois par an selon les personnes. Cette technique est indolore et le patient ne ressent qu’une légère sensation de chaud ou de froid.