Le détartrage dentaire

Bon nombre de patients n’aiment pas aller chez le dentiste notamment lorsqu’il s’agit d’un rendez-vous pour un détartrage, car c’est une intervention qui, même si elle n’est pas douloureuse, est réputée pour être assez désagréable.

Comment se déroule un détartrage dentaire ?

Le détartrage dentaire est un procédé qui permet de supprimer les dépôts de tartre sur les dents. Le dentiste procède à l’intervention tous les 6 mois environ. Il s’agit donc d’un entretien régulier qui ne nécessite pas de consultation préalable. Il est toutefois conseillé de faire un diagnostic global de l’état de santé bucco-dentaire avant de faire une première séance de détartrage.

Le détartrage nécessite l’usage de plusieurs instruments comme un appareil ultrasonique, un appareil à vibration, des curettes et des grattoirs à l’extrémité tranchante. L’utilisation de ces instruments demande l’expertise et l’expérience du chirurgien-dentiste. L’appareil ultrasonique par exemple émet des micro-vibrations qui aident à décoller les tartres. Il est possible que le dentiste gratte la surface de l’émail et les contours de la gencive pour éliminer les tartres qui s’y sont incrustés.

Le détartrage est une intervention indolore. Toutefois, on peut appliquer une anesthésie locale pour diminuer les sensations au cours de la séance. Le dentiste peut diffuser des jets d’eau dans la bouche pendant l’opération afin de favoriser le décollement des tartres. Il utilise alors un autre instrument qui aspire l’eau en excès, la salive et les morceaux de tartres détachés. Il procède alors à la phase de polissage de la surface de la dent à l’aide d’une pâte abrasive déposée sur un instrument rotatif. Cette étape a pour but d’assainir vos restaurations (couronnes, plombage, bridge), mais aussi d’éliminer les tâches et les colorations sur vos dents.

Les différentes techniques de détartrage existantes

Le détartrage dentaire permet de diminuer les risques de gingivites ou de parodontites. Une raison suffisante pour s’offrir une séance au moins une à deux fois par an. On réduit également les risques de déchaussement et de caries. Dans cette partie, nous allons observer de plus près les différentes techniques utilisées pour pratiquer le détartrage.

  • Les ultrasons : Certains dentistes apprécient la rapidité de cette méthode. Elle comporte très peu d’effet secondaire puisque les ultrasons attaquent les dépôts de tartre et non pas l’émail dentaire. Le tartre se décolle après le passage de l’embout métallique vibrant à haute fréquence, mais le résultat est moins flagrant pour les tartres cachés dans les coins.
  • Les instruments mécaniques : Les curettes parodontales sont utilisées pour gratter le tartre déposé à la surface de la dent. Le procédé est plus lent, mais il permet d’aller au plus près de la gencive. Certains grattoirs à lames tranchantes peuvent être dangereux s’ils ne sont pas manipulés par des professionnels.
  • Le sablage : Cette technique récente consiste à projeter de fines particules de carbonate de calcium sur les dents à l’aide d’un jet d’eau puissant et d’une buse pour se débarrasser du tartre. Le sablage est très efficace pour enlever le dépôt dur et rugueux qui adhère fortement à la dent.