Les dents de sagesse

Les troisièmes molaires, également appelées dents de sagesse peuvent être problématiques, mais leur extraction n’est pas systématique. Découvrez-en davantage sur cette dent de sagesse afin de rayer certaines fausses vérités.

Quel âge pousse les dents de sagesse ?

Si elles ont suffisamment de place sur l’arcade, les dents de sagesse poussent entre 18 et 25 ans. Autrement dit, elles font éruption lorsque le jeune adulte finit sa croissance. Il faut noter que la dent de sagesse a une croissance lente. Son bulbe peut parfois apparaître sur une radiographie de la mâchoire dès l’âge de 8-10 ans. La couronne est entièrement formée vers 12 ans et les racines apparaissent vers 17-18 ans.

Pourquoi la pousse d’une dent de sagesse est-elle douloureuse ?

La douleur est souvent localisée ou irradiante, elle arrive par vagues avec des moments d’accalmie. La douleur peut affecter les articulations temporo-mandibulaires. La pousse des dents de sagesse est douloureuse, car pour sortir, la dent perce son chemin à travers la gencive. Elle peut aussi pousser contre une dent adjacente ce qui provoque des douleurs irradiantes dans la région immédiate. La gencive concernée peut être très sensible aux températures extrêmes et peut s’enfler ou même saigner.

Est-on obligé d’enlever les dents de sagesse ?

Une autre fausse vérité sur la dent de sagesse. Si elle n’est pas cariée, douloureuse ou gênante pour les fonctions orales et masticatoires, la dent de sagesse peut être préservée. Elles apparaissent normalement dans la partie postérieure de la mâchoire et poussent de manière asymétrique.

Les dents de sagesse qui n’ont pas percé ne présentent aucun risque particulier puisqu’elles dorment sagement dans l’os de la mâchoire. Cependant, les dents de sagesse semi-incluses peuvent poser problème. En effet, elles peuvent facilement s’infecter. Dans certains cas, les dents de sagesse poussent de travers par manque de place et causent des dégâts importants à la gencive ainsi qu’aux autres dents. On peut noter aussi le développement de certaines pathologies comme le kyste, les tumeurs, etc…

L’extraction d’une dent de sagesse

On peut alors procéder à l’extraction dès l’âge de 12 ans. L’extraction de la dent de sagesse peut être envisagée à titre préventif, mais ce type d’intervention chirurgicale rencontre aujourd’hui de plus en plus d’opposants. En effet, à part une carie ou un incident d’évolution, aucune cause ne justifie l’extraction d’une dent incluse parfaitement saine. Les dentistes recommandent un diagnostic approfondi avant tout traitement préventif.

Grâce aux nouvelles technologies d’imagerie, il est désormais possible de statuer sur l’état et le sens de pousse des dents de sagesse. Il devient donc plus facile de décider d’une extraction puisqu’elle est autorisée notamment lorsque la dent est mal positionnée ou que l’arcade ne dispose suffisamment plus de place pour elle.

L’extraction d’une dent de sagesse n’est pas un acte anodin. En raison de sa taille, de la forme de ses racines et de son emplacement, son extraction peut s’avérer difficile et exiger une certaine force de traction. Elle se fera donc essentiellement sous anesthésie locale ou générale.