Les prothèses dentaires sont destinées à remplacer les dents manquantes pour améliorer l’esthétisme tout en préservant la force de mastication de la mâchoire. Le type de prothèses peut changer en fonction des pathologies et du nombre de dents à remplacer.

Les prothèses dentaires fixes

Dans la catégorie des prothèses fixes, on peut citer la couronne et le pont. Ces deux solutions très courantes sont utilisées pour reconstruire ou remplacer une dent abîmée sans que cela ne nécessite d’opérations chirurgicales. La couronne recouvre la dent abîmée et soignée afin de la protéger. Le pont ou bridge remplace une dent manquante en se fixant sur deux dents saines adjacentes.

Si la prothèse ne dispose pas de point d’ancrage fiable, le chirurgien-dentiste peut opter pour une racine artificielle qui sera insérée dans l’os de la gencive et qui sera par la suite surmontée d’une couronne. Cette méthode révolutionnaire est une alternative de plus en plus demandée par les patients, car elle présente l’avantage d’être résistante et d’une durabilité exceptionnelle.

L’inlay et l’onlay sont des techniques de reconstruction dentaire qui permettent de combler les parties abîmées d’une dent avec une résine ou une céramique spéciale. La facette dentaire quant à elle sert à cacher les imperfections comme les dents trop courtes ou abîmées ou encore les colorations.

Les prothèses dentaires amovibles

La prothèse dentaire amovible comme son nom l’indique peut être aisément retirée puis replacée selon les besoins. On distingue le dentier la prothèse complète amovible (la totalité des dents de la mâchoire inférieure et supérieure), et la prothèse partielle amovible (composée d’une structure en métal et de crochets).

La prothèse amovible sur implant est une autre technique plébiscitée par les patients qui ont besoin de remplacer des rangées entières de dents, mais qui ne disposent pas d’une ligne gingivale suffisante pour retenir les dentiers classiques. La prothèse est donc fixée sur 2 à 4 piliers (ou racines) ancrés dans la gencive.