Les malpositions dentaires

Des dents mal alignées, penchées, tordues, trop en avant ou trop en arrière, se chevauchant, peuvent rapidement devenir une gêne à la fois esthétique que fonctionnelle. Étant donné que les conséquences peuvent être à long terme, plus ou moins graves, il convient de les détecter et de les soigner dès le plus jeune âge.

Les différentes malpositions dentaires

Techniquement, les dentistes classent les malpositions dentaires selon les anomalies à l’origine du phénomène (un classement très précis et très détaillé). Mais pour simplifier, on peut classer les malpositions dentaires suivant le sens d’inclinaison.

  • Les malpositions dentaires dans le sens vertical : Il en existe deux sortes, la béance qui laisse un espace entre l’arcade supérieure et inférieure et la supraclusie où les incisives supérieures recouvrent les incisives inférieures.
  • Les malpositions dentaires dans le sens sagittal : quand le maxillaire inférieur est avancé par rapport au maxillaire supérieur, on parle de prognathie inférieure, sinon dans le cas contraire, lorsque c’est le maxillaire inférieur qui est en retrait, c’est une prognathie supérieure.
  • Les malpositions dentaires dans le sens transversal : les dents latérales ou canines peuvent se décaler et recouvrir soit à droite, soit à gauche soit des deux côtés.

Les conséquences des malpositions dentaires

Bien que considéré comme un critère de beauté dans certains pays comme le Japon, la malposition des dents. Cette tendance appelée le « crooked teeth » prend une telle ampleur que des personnes sont prêtes à payer pour avoir des dents de travers. Il faut pourtant comprendre les risques des dysmorphoses dento-maxillo-faciales et des dysfonctionnements que ceux-là peuvent avoir sur les fonctions orales.

Quand les dents ne sont pas alignées, la mastication n’est pas réalisée correctement et les aliments ne sont pas broyés correctement ce qui peut entraîner des problèmes de déglutition et de digestion. Les dents qui se chevauchent et laissent un espace béant compliquent la respiration et l’élocution. Sans parler des déformations des os de la face qui soutiennent les joues et les lèvres ou encore les problèmes d’équilibre vertébral qui vont nuire à la qualité de vie. La supraclusie par exemple peut gêner l’alimentation et même augmenter les risques de blessure de la gencive au niveau du palais.

Les traitements possibles des malpositions dentaires

facette-dentaire-marseilleLes malpositions dentaires se traitent à tout âge. Il est important de les prévenir dès le plus jeune âge en évitant la succion du pouce et l’abandon de la tétine à un âge raisonnable. L’extraction de dents peut être préconisée si leur présence peut devenir une gêne.

La pose de facettes permet de donner un meilleur aspect plus harmonieux aux dents trop courtes ou de différentes formes et tailles. Cette solution ne convient pas cependant aux dents qui sont trop en avant ou en arrière, ainsi qu’aux dents qui se chevauchent. Et elle n’apporte pas de solutions aux espaces entre les arcades dentaires.

Pour ces problèmes plus complexes, le traitement orthodontique est recommandé. Traditionnellement, il est réalisé avec un appareil dentaire fixe (bagues dentaires) qui permet de bouger graduellement et progressivement l’emplacement des dents. Cette technique requiert des consultations à intervalles réguliers chez le dentiste qui effectue des réglages des forces d’appui. Les innovations technologiques permettent aujourd’hui aux patients de bénéficier d’appareils dentaires amovibles. Ce sont des gouttières transparentes qui sont plus esthétiques et moins douloureuses. La mini-vis orthodontique est utilisée pour bouger une seule dent.