La réhabilitation céramique complète est une technique approuvée et pratiquée par les dentistes modernes. Elle permet de réhabiliter un sourire par la pose de facettes en céramiques. Fiables et résistantes, les facettes céramiques collées sur l’intégralité des dents sont la solution pour remédier à plusieurs pathologies dentaires.

En cas d’usure dentaire

Les réhabilitations céramiques complètes sont plébiscitées là où les réhabilitations céramiques partielles ne sont plus efficaces. Ces dernières sont contre-indiquées par exemple en cas de bruxisme. Cette pathologie qui use et raccourcit les incisives peut être réglée avec des facettes ou des couronnes en céramiques. Pour leur permettre de tenir longtemps, il est impératif de procéder à une réhabilitation complète incluant toutes les dents de la mâchoire inférieure et supérieure. Avec cette technique, on évite les réparations constantes et on réduit donc les traitements coûteux.

En cas d’occlusion dentaire

Un défaut d’occlusion dentaire n’est pas forcément gênant en soi. Il peut cependant apporter un préjudice esthétique et entraîner d’autres pathologies comme des migraines ou des douleurs articulaires ou musculaires. Le rétablissement de la hauteur des dents et la fermeture des espaces inter dentaire sont donc les principaux objectifs d’une réhabilitation céramique complète en cas d’occlusion dentaire.

En cas de problèmes neuromusculaires

Les problèmes neuromusculaires localisés au niveau de la mâchoire peuvent rendre le travail de mastication difficile, voire impossible. Pour aider le patient, on pallie les déficiences neuromusculaires par une dentition saine et bien alignée. Pour cela, la réhabilitation céramique complète et totale est indispensable. C’est la seule technique qui permet d’avoir un bon positionnement des dents les unes par rapport aux autres. Au-delà de l’avantage esthétique des réhabilitations céramiques, on peut donc aussi compter sur l’atout fonctionnel et pratique. Cette technique de reconstruction complète devrait donc permettre au patient de retrouver environ 98% de la force de mastication originelle de sa mâchoire.